AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 bonfire • tony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabrielle E. Larsen
Aerial
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 22
Âge du personnage : 16 ans
Section : aerial
Classe : f

MessageSujet: bonfire • tony   Mer 24 Déc - 16:53

walk far far away

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je n'aime pas spécialement me promener.
D'une manière générale, vous savez, marcher, ça ne fait pas partie de mes activités favorites. Je suis une vraie citadine, une urbaine pure et dure, du genre à préférer dépenser quinze livres dans un taxi plutôt que de marcher cinq cents mètres. Du genre à attendre un bus des plombes dans le froid pour ne pas avoir à m'aventurer à pied sur les trottoirs sales. Alors si je suis dans cette foutue forêt, là, ne pensez pas que c'est par plaisir.
Parce que ce n'est définitivement pas par plaisir.
Mais j'ai perdu ce bracelet, celui qui est en toc et qui me plaît pas plus que ça. Celui que Noah m'avait offert pour mon douzième anniversaire, qu'il avait récupéré dans une de ces machines où tu mets une pièce et ça te balance un cadeau dans une boule ronde et colorée. Vous allez me dire que je m'en fous de ce truc, que ça n'a aucune importance, que j'ai qu'à m'en racheter un trente fois mieux et pas beaucoup plus cher, je sais que vous allez me dire ça parce que c'est exactement ce que moi je me suis dit quand je me suis rendue compte que je l'avais perdu. Le problème c'est que cette babiole minable reste accrochée à mon esprit comme une moule à son rocher. J'y ai pensé toute la nuit dernière et toute la journée là. J'y ai pensé même quand on me parlait et même quand on me parlait pas. J'y ai pensé tout le temps. Alors je me suis dit – voilà ce que je me suis dit – je me suis dit que j'allais le chercher en sortant des cours. Il faisait nuit tôt mais je terminais à quatorze heures alors ça me laissait un peu de temps. En plus j'avais cette présomption comme quoi je l'avais perdu dans la forêt d'émeraude. On y avait été l'avant-veille avec le cours de biologie, pour voir si on y trouvait pas des traces de fossiles de fougères ou je sais plus quoi. Je me disais que je referais le chemin et que je le trouverais vite.
Sauf que ça fait déjà deux heures que je tourne en rond, et je n'ai pas cerné la moindre trace de ma breloque. J'ai vu un nombre inconcevable de cigarettes à peine entamées, des trombones tordus, des cailloux brillants ; mais rien de semblable à mon trésor. Rien d'approchant. Rien ne serait-ce que comparable. Sérieux, je commence vraiment à déprimer. J'ai pas trop envie d'aller voir Noah en lui disant que j'ai perdu son truc. Soit il se foutrait de moi, soit il m'en voudrait, mais dans les deux cas ça me dit carrément rien. J'en ai marre. Sérieux. Sérieux.

En plus il y a ce bruit derrière moi, qui ne s'arrête pas, et ça aussi, ça commence à me courir sur le haricot. Sérieux.

« T'as bientôt fini de me suivre ? »

Je me retourne sans prévenir, juste parce que je suis arrivée à ce point de rupture où un rien m'énerve. Je sais même pas s'il me suit vraiment en fait, ce mec dégingandé avec son air abîmé. Peut-être qu'il est juste là pour ajouter une nouvelle cigarette à ce cimetière de mégots. Peut-être qu'il est juste bizarre et qu'il aime se promener dans la forêt après les cours. Peut-être, j'en sais rien. J'en sais rien moi. Mais ça me saoule. En plus il fait froid. Et j'ai pas retrouvé mon bracelet. Et ça me saoule. Sérieux.
J'aime pas me promener.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony Ruiz
Ecume
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: bonfire • tony   Jeu 25 Déc - 9:27


Tony Ruiz était en mission. Une mission de la plus haute importance, digne des aventures épiques qu'on voit dans les films, un truc primordial pour l'avenir de l'humanité. Il lui fallait bien se dire tout ça pour supporter le froid et l'humidité dans ses chaussures alors qu'il trébuchait dans les fougères depuis une petite heure. Courage Tony, il se répétait. C'est pour sauver l'esprit de Noël. L'esprit de Noël, Tony.
Il commençait à en avoir sa claque, de l'esprit de Noël.

Tout ça, comme à peu près tout ce qu'il lui arrivait dans sa vie, il le devait à son immense bonté, évidemment. Quand une paire de gamins du dortoir Ecume avaient raconté à leurs copains qu'ils n'avaient jamais eu de sapin de Noël de leur vie, son cœur en chocolat/guimauve avait fondu et dégouliné sur le parquet. Et voilà pourquoi il s'était proposé pour aller chercher un sapin, seul, dans la forêt. Parce qu'il était un héros.
A vrai dire, la mission était plus ou moins officielle. Aucune autorité de l'école n'aurait laissé Tony se balader sans supervision avec une scie, et pourtant, il était là à patauger dans la boue avec l'outil, affichant son air menaçant habituel. Pour être honnête, il était plus dans l'esprit Halloween qu'autre chose.

Donc bref, il était tranquillement en train de faire ses repérages pour trouver le plus beau sapin de la terre, tripotant un vieux bracelet en plastique qu'il venait de trouver et de mettre dans sa poche, et-

« T'as bientôt fini de me suivre ? »

Et il y avait cette conne. Enfin, le mot était peut-être un peu fort, mais c'était connu, Tony était dix fois plus grognon quand il avait les pieds froids, et là il avait les pieds giga froids. Sérieusement, de l'eau était en train de rentrer dans ses chaussures, et elles étaient censées être rembourrées et tout.
Donc bref, cette conne donc, qui l'agressait, alors que rappelons le, c'était lui qui avait une scie entre les mains.
Tony sentit immédiatement les ondes négatives entre eux deux. Ça devait être sa toute nouvelle intuition de Dieu Maya, mais il le sentait pas. Peut-être était-ce le fait qu'elle avait l'air absolument énervée sans aucune raison, ou le fait qu'elle mesurait la même taille que lui et que son égo masculin était fragile. Ou peut-être que c'était l’alignement des planètes, bref on s'en fout.

Il pointa donc sa scie d'un air accusateur vers elle, n'ayant absolument pas l'air d'un tueur psychopathe.

« Et voilà. ET VOILA. C'est toujours la même chose. A chaque fois que j'essaie de faire un truc bien dans ce monde, on m'accuse. Est-ce que j'ai l'air de te suivre ? Sérieusement ? Est-ce que j'ai l'air d'un mec qui suit des gens ? Ça se voit pas que j'essaie de sauver l'esprit de Noël ? Putain. »

Et il donna un coup de pied frustré dans une souche, ce qui ne réchauffa pas vraiment ses orteils comme il l'aurait voulu.




hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

bonfire • tony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Parc Tony Neuman à Luxembourg
» tony parker...
» Tony Curtis repose en paix.
» [Parsons, Tony] La deuxième femme
» Anachron Custom (Mise à jour 1er Paint Tony Stark)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En dehors du village :: Sylve d'Emeraude-