AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De la poussière d'étoile et des nuages — Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harmony Luckins
 Greenery
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23
Âge du personnage : 17 ans
Section : Greenery
Classe : G

MessageSujet: De la poussière d'étoile et des nuages — Libre   Sam 23 Fév - 20:52


De la poussière d'étoile et des nuages
 
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Vraiment, je n'avais jamais imaginé à quel point le froid pouvait blesser. Les flocons tombent et s'écrasent sur le sol, mais d'autres se déposent plus délicatement sur ces chemins goudronnés, pour tapisser le paysage d'un blanc immaculé. En fait, le blanc est plutôt ivoire, et l'ivoire deviendra gris un jour. Tout comme ce cœur humain qui bat innocemment et qui noircit au fil du temps. Je crois que le gris, c'est la vie.
Toujours est-il que le froid blesse, et je ne m'en rends compte qu'aujourd'hui. Quelques pas dehors, du verglas, un pas de travers, et je me retrouve le regard levé face au ciel. La glace coupe, le vent écorche le visage.
Mais j'aime cet hiver qui fait mal, car enfin face à la réalité, je me sens éveillée dans ce monde cruel. Il faudrait y jeter un peu de poussière d'étoile pour ranimer ces terres meurtries. Trop de choses à faire, trop peu de temps. Alors on se laisse entraîner par les vagues successives de monsieur horloge. Je ferme les yeux un instant, je les rouvre, et voilà que j'ai dix-sept ans. Dix sept années à ne rien faire et à ne pas savoir où aller.

Aujourd'hui, je suis ces voies abandonnées qui ne mènent nulle part. J'ai l'espoir pourtant que chemin puisse aboutir vers quelque chose que je recherche. Inlassablement, je marche sur ces rails rouillés par le temps – le déséquilibre me renverse encore et encore, mais ma motivation ne s'épuise pas et je continue de m'y promener encore. J'ai bu un élixir de folie.
Ah, des nuages. Des nuages font la course. Où vont les nuages ? Où se réfugient-ils quand ils ont froid ? Je crois qu'ils sont comme moi ; ils n'ont nulle part où aller, ils ne savent pas ce qu'ils sont censés faire... Ils ne savent pas la raison même de leur existence. Ce sont des enfants perdus. Alors, rongés et blessés par l'abandon des leurs, ils sont en quête de reconnaissance. Ils avancent. Ils espèrent trouver ce paradis auquel ils appartiennent.
Combien d'enfants perdus y a-t-il dans ce monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

De la poussière d'étoile et des nuages — Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» poussière d'étoile (lati white lily) nouvelles photos
» Fais danser la poussière
» fibre textile, toile de jute, identification. . (test, coloration)
» Toile abstraite matière+acrylique
» La jeune fille et ses colombes (texte de Masirène, toile de Shérazade)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En dehors du village :: Voies abandonnées-