AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Margot ▬ Tell me, why do we exist?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Margot Polla
 Greenery
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 08/12/2015
Âge du personnage : 12
Section : Greenery
Classe : B

MessageSujet: Margot ▬ Tell me, why do we exist?   Mar 8 Déc - 21:03



NOM ▬ Margot Polla
NATIONALITE ▬ Suisse
AGE ▬ 12 ans
SECTION ▬ Greenery
CLASSE ▬ B (primaire)
DON ▬ voix futurs et passées

Petit bout de fille à la peau blanche, les cheveux châtains coupés en carré volumineux, et aux yeux ronds et verts curieux. Des taches de rousseur quand le soleil illumine son visage, et peut être quelques grains de beauté par-ci par-là, à peine remarquables. Margot se ronge les ongles, se mord les lèvres, et se lave peut être un peu trop souvent les mains. Ça laisse des traces. Mais bon. Qui ça dérange?




Margot est sensible. Aux sons, aux odeurs, aux touchés. Si quelqu’un parle trop fort, ou les voix se mélangent dans un brouhaha incompréhensible, si une conversation la distrait d’une lecture ou d’une pensée, Margot ne supporte pas. Elle se renferme. Accroupis, les mains sur les oreilles, on peut l’entendre réciter les paroles d’une chanson, ou répéter en boucle son prénom, MAR-go MAR-go MAR-go jusqu’à ce que ça ne sonne plus comme un nom, ou tout simplement hurler. Les odeurs, elles, sont plus supportables. Il suffit de recouvrir son nez, respirer par la bouche, ou tout simplement s’en aller. Pour le toucher… Eh, bien, c’est plus compliqué.

On ne peut pas toucher Margot comme on en a envie, quand on en a envie. Margot ne serre ni la main ni ne fait la bise. Margot recouvre ses mains de ses manches pour éviter tout contact direct avec la peau d’autrui. Autrement, elle se sent mal. La toucher sans prévenir ou lui demander la permission, c’est une agression. Si elle apprécie quelqu’un, Margot peut se faire plus douce. Mais que par moments. Câline un instant, elle mord la seconde suivante si la même personne essaye de lui caresser les cheveux.

Margot lit tout. S’arrête à chaque panneaux, repère chaque détails, s’intéresse à chaque plats et leurs ingrédients quand on lui donne un menu. Commence un livre par la date et le lieu d’impression. D’ailleurs, Margot a toujours de quoi lire. Selon le jour on la voit accompagnée d’un roman policier sombre, un manuel Ikea pour vous aider à monter votre étagère, un dictionnaire, un vieille BD style Tintin, une biographie d’un auteur célèbre, un essai philosophique, un livre fantastique pour adolescents imaginatifs, des écrits politiques qu’elle ne comprend même pas, jusqu’au livre de cuisine thaïlandaise.

À cause de ça elle a une culture générale assez riche et est ouverte d’esprit, mais ça ne l’empêche pas d’être très têtue voir malpolie. Dans une discussion, si un sujet abordé ne l’intéresse pas, Margot cesse d’écouter et de répondre. Il y a d’autres moments où Margot arrête de parler. Ça peut être qu’elle ne s’est simplement pas levée d’humeur à la parole ce jour là, ou que la fatigue la gagne. Et puis, parler, c’est surfait d’abord! Ce n’est pas si important que ça! On peut communiquer par écrit, par gestes, et tant d’autres manières! Elle n’aime pas ça, qu’on l’oblige à parler.

Est-ce que ça vous étonne quelqu’un qui ne vous regarde pas dans les yeux? Qui, s’il vous observe, s’arrête aux lèvres ou fixe les sourcils. Mais jamais les yeux. Qui a toujours le regard ailleurs. Et une petite fille qui porte des robes colorées et écoute du métal, ça vous surprend? Qui explique, comme si c’était la chose la plus évidente au monde, que des voix hurlantes sur fond de guitares lui calme le cœur et apaise l’esprit. La même qui affiche une expression douloureuse quand deux personnes parlent en même temps parce que tout ce charabia l’insupporte.

C’est Margot.




C’était dur pour les parents de Margot, de s’occuper d’elle quand elle était petite. Comparée à ses deux frères ainées, elle ne pleurait pas, ni ne criait, ni ne réclamait. Après Alexandre qui courait partout et rentrait toujours boueux et blessé à la maison, et Joël qui se plaignait de tout et ne s’arrêtait jamais de parler même lorsqu’il n’avait rien à dire, la petite Margot faisait une entrée inattendue.

Ce qui les inquiétât le plus, fut le temps qu’elle prit à parler. Ils allèrent voir plusieurs spécialistes de l’enfance pour comprendre d’où venait ce retard. Tout ça pour se rendre compte que Margot était très intelligente et en réalité savait parler depuis longtemps, mais choisissait simplement de se taire.

On la fit entrer dans une école spéciale où l’on pourrait "mieux" s'occuper d’elle. Lui apprendre comment se comporter, dire bonjour au revoir s’il vous plait et merci, ne pas éviter les regards… Toutes ces choses qui lui semblaient sans intérêt et qu’elle refusait. Les amis de la famille la regardèrent différemment quand le mot fut lâché: autiste. Ça en avait calmés certains et affolés d’autres. Les adultes réagissaient de façon très bizarre à certains mots. Margot décida de ne pas y faire plus attention que ça.

Seuls les réflexions de ses parents l’atteignaient, quand elle sentait leur honte. Les autres, ils ne font pas une tête dégoutée quand on les touche. Les autres ne se mettent pas à hurler en se roulant par terre quand le surplus de bruit fais un peu mal à la tête. Les autres ne refusent pas de manger quand deux aliments se sont touchés. Les autres ne craignent ni la lumière ni l’obscurité. Les autres s’enlacent, s’embrassent, sautent, courent et rigolent sans crainte. Ils n’entendent pas de voix qui ne semble appartenir à personne, non plus.

Margot entend des choses. Quelqu’un pleure dans le grenier. Des voix s’insultent dans la cuisine. Un enfant invisible rigole dans le jardin.

La petite a un don. Elle entend des choses déjà passées où qui arriveront un jour. Tant de voix jeunes et vieilles, plus ou moins distinctes. Quelqu’un chante quelque part dans le temps, mais seule la mélodie est audible, les mots, eux, se cachent. Quand Margot marche dans un couloir et deux personnes en pleine discussion s’avancent dans sa direction, elle entend à l’avance un argument qu’ils auront qu’une fois qu’ils auront dépassés la petite.

Au moins, avec un casque, et une chanson d’Iron Maiden dans les oreilles, les sons extérieurs ne l’atteignent pas. Et même lorsqu’il chantent des choses tristes ou violentes, ça ne la dérange pas. Elle est calme enfin, parce qu’avec leurs mots parfois étrange et leurs guitares en rythme, c’est comme s’ils la protégeais.


AUTRES COMPTES
▬ Morgan Kane
▬ Effie Ashen
▬ Toshio Miura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Margot ▬ Tell me, why do we exist?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Au premier jour de Margot
» Escargot margot...
» Margot Kidder
» margot
» LA REINE MARGOT d'Alexandre Dumas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant de commencer :: Fiches de présentation :: Fiches validées-