AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est pas encore le temps d'être sage ✿ Elie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Effie Ashen
 Greenery
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 17/06/2013
Âge du personnage : 16 ans
Section : Greenery
Classe : G

MessageSujet: C'est pas encore le temps d'être sage ✿ Elie   Sam 5 Sep - 17:37


Effie Ashen se trouvait dans ces moment de vide pas franchement agréable où l’on a envie de rien. Elle ne faisait plus boucler ses cheveux, ne se maquillait plus, ne prenait plus autant de soin pour choisir sa tenue de la journée, et pire que tout, ne touchait plus à son carnet.

Il restait là, dans un tiroir, comme un objet interdit dont on veut oublier l’existence. Recouvert d’autres bidules sans importance.

Effie Ashen continuait de lire malgré tout. Au moins ça lui était resté. Même si son état actuel la rend plus critique et qu’elle s’ennuie facilement dans les tonnes de pages encrées qui ont décidément bien du mal à retenir son attention. Alors, quand on la voit le nez dans un bouquin, on remarque qu’elle a les sourcils froncés, et les dents serrés. C’est un combat entre le livre et elle. Va-t-elle vaincre et terminer la dernière ligne de la dernière page, ou se fera-t-elle terrassée par les mots trop nombreux et forts pour elle? En général, elle perd la bataille, en refermant les pages entre elles d’un coup sec.

Mais le mieux c‘est qu’elle est retournée en cours, et affiche un sourire quand il le faut. Rosie agit comme sa garde du corps personnelle et lance un regard noir qui fait fuir chaque curieux qui s’approche en ayant l’affront d’avoir une question sur le bout des lèvres. On n’a pas le droit de parler à Effie Ashen de sa rupture avec Sidney Carter, ni de lui demander comment elle s’en sort, et pourquoi elle ne venait plus en cours depuis un petit moment, ni même pourquoi elle ne se fait plus jolie, et encore moins de souffler le nom d’Avery Standford. Effie n’est pas encore prête pour ça.

Elle les a croisé plusieurs fois dans les couloirs d'ailleurs, a baissée la tête et pressé le pas. Pour l’instant, c’est encore trop tôt pour faire quoi que ce soit en rapport avec eux deux. Un autre jour, peut être.

Aujourd’hui Effie Ashen s’est fait une tresse de coté, lâche, qui lui donne une allure pas fini. Elle a mit des collants fins et sombres avec des motifs qu’on remarque à peine, une petite jupe toute simple, et un gilet tout doux par-dessus un t-shirt d’un groupe qu’elle n’écoute plus. Elle aurait pu faire mieux, mais on ne lui en veut pas. Elle se sent à l’aise là dedans et n’a plus trop honte pour sortir, c’est-ce qui compte.

Et puis elle a quand même pensé à un petit détail mignon pour ses cheveux: un chouchou avec une grosse fleur dessus. Pour Elie. Son très certainement frère jumeau dont elle a été séparée à la naissance, elle ne voyait que ça. Ce jour nuageux était réservé à lui; il était prévu qu’ils passent la journée ensemble, à flâner où leur envie les emporte.

Alors elle était là à attendre dehors, petit sac à la main. Appuyée contre le mur d’un magasin de jouets parce que la vitrine lui avait plu, la tête baissée,  à fixer ses chaussures qu’elle cognait l’une contre l’autre. Des petites bottines beiges toutes confortables.

Elle pensait à un vieux film qu’elle avait envie de revoir mais dont elle avait oubliée le nom. Son souvenir était tellement lointain qu’elle avait également beaucoup de mal à parler de l’intrigue alors personne n’avait pu l’aider à retrouver de quoi il s’agit.

Oh, et ce serait bien aussi que Rosie lui fasse les ongles. Ça faisait plusieurs jours qu’elle les portait sans couleurs et ça commençait à lui manquer.

Ça lui manquait de ne plus être totalement elle-même. À se sentir comme une chenille dans un cocon, terrifié à l’idée de devenir un papillon sans savoir à quoi on va ressembler. Mais le plus terrifiant là dedans c’est que la chenille est complètement liquéfiée avant de se reformer pour devenir un papillon. Effie commence à se torturer les mains. Est-ce que ça fait mal de se liquéfier? Ou est-ce que le passage d’un être à un autre se fait sans douleur parce que d’une certaine façon tu meus pendant que ça ce fait? Enfin, elle sait que des recherches ont été faites et qu’il a été prouvé que la chenille devenu papillon, bien que liquéfié pour un temps, reste le même. Mais quand même, c’est glauque, et ce doit être tellement terrifiant qu’elle soupire de soulagement de ne pas être une chenille et avoir à vivre une telle transformation. Tout ce qu’elle peut vivre en tant qu’humaine a l’air beaucoup plus doux.

Voir Elie arriver la sort de ces pensées à l’allure de film d’horreur, elle le remercie intérieurement pour ça. Peut être qu'elle se finira bien cette histoire, on croise les doigts!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elie Christensen
 Greenery
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: C'est pas encore le temps d'être sage ✿ Elie   Sam 5 Sep - 18:47


Elie croit très fort au destin.

Il croit très fort en ces fils qui se croisent et s’entrelacent, et ceux parallèles qui ne se rejoignent jamais. Il trouve l'image exceptionnellement jolie, en fait, et ça aide à y croire. Des fils de couleur sur une page très blanche.
Ça doit ressembler à ça, le destin. Deux jumeaux de cœur qui sont séparés à leur naissance (et par leur naissance), mais qui se retrouvent quand même. Parce que leurs fils font des nœuds que la vraie vie aura jamais réussi à démêler. Un nœud par-ci, un nœud par là. Des regards qui se croisent, des mots, des rires. Elie ne voit pas si souvent Effie. Mais parfois, et parfois, ça compte. Aujourd'hui est un jour Effie.
Il ne s'est pas préoccupé des ragots, comme si ses sens étaient branchés sur une fréquence trop lointaine. Il s'est habillé comme n'importe quel jour et a passé ses doigts dans ses cheveux déjà trop lisses pour se coiffer. Et puis il est parti, pas en avance ni en retard. Bon, d'accord, un peu en retard. Il n'a pas de montre, il faut comprendre.

Le ciel est nuageux mais joli quand même. C'est des nuages de calme, ceux là. Elie marche trop lentement, on lui a souvent répété. Mais c'est parce qu'il regarde. A chaque fois, comme si il redécouvrait chaque boutique, chaque plante, à s’arrêter à chaque mouvement trop vif. De toutes façons, il ne sait pas où il a rendez-vous. Alors il cherche, et ça, on ne peut pas le faire en se pressant.

Elle est là, elle vit. Habillée comme une poupée qui sait plus se faire belle. Mais belle quand même, par définition. Effie jolie. Et triste, aussi. Pas par définition, mais par la force des choses. Effie mélancolie.
Il s'approche nonchalamment mais dans ses yeux, y a les étoiles qui se rallument.

« T'es jolie, Effie, aujourd'hui. »

Ses yeux gris glissent sur la vitrine où un étalage d'ours en peluche tendent leurs bras duveteux. Sans soleil, Elie a sommeil.

« La tresse, on dirait ... » il s'interrompt, distrait par son examen des doudous. Difficile d'aller au bout de sa pensée. « C'est joli », il répète en conclusion.

Non, vraiment, ces ours lui donnent envie de dormir. Ils ont l'air soyeux. Pourquoi Elie n'est-il jamais rentré dans cette boutique, tiens ? Le paradis de la douceur. Il se tourne de nouveau vers son amie, sourire songeur aux lèvres.

« Ça doit être génial, de dormir là dedans. »

Et il baille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effie Ashen
 Greenery
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 17/06/2013
Âge du personnage : 16 ans
Section : Greenery
Classe : G

MessageSujet: Re: C'est pas encore le temps d'être sage ✿ Elie   Sam 5 Sep - 19:18


Effie sourit au premier compliment. Elle ne se trouve pas jolie en ce moment, mais les mots d’Elie l’aide à y croire. Elle a ce sourire des petites filles fières quand on applaudis leur travail alors qu’elles croyaient avoir rendu un devoir tout à fait moyen.

Il aurait pu s’arrêter là mais il continu sur sa tresse. Par reflexe, Effie pose sa main dessus, en attendant la suite. C’est joli, qu’il dit. Des mots bien simples. La blonde plisse des yeux, doucement, et imagine Elie habillé élégamment, recouvert entièrement de vêtements anciens. Il est accroupi, une main sur le cœur et l’autre bras en l’air, et lui fait des louanges bien détaillés. Pas trop son genre, c’est vrai. Mais cette idée agrandit le sourire d’Effie. Peu importe qu’il ne se fasse pas poète, son compliment lui fait plaisir quand même.

Elle suit son regard qui vient se coller à la vitrine de la boutique. Exposés là, des tonnes de peluches mignonnes comme tout. Plus longtemps tu les regarde, plus l’envie de les serrer dans tes bras se fait forte.

Puis Elie se tourne vers elle et elle est bien obligée de laisser les peluches échapper à son regard pour fixer les yeux fatigués de son frère de cœur. Est-ce qu’il avait mal dormi ou ne se sentait juste pas d’humeur à utiliser toute son énergie pour faire des folies aujourd’hui?

Il utilise ses dernières forces pour lui proposer l’idée de dormir là dedans avant de bailler. Effie sourit avec toutes ses dents. Encore un peu et elle devra le porter parce qu’il se sera endormi dans ses bras. Le voir comme ça lui donne envie de l’assoir dans un coin, avant de lui apporter une couverture et une tasse de chocolat chaud et de regarder ensemble un dessin animé pour le voir fermer les yeux avant la fin du film. C’est-ce qui lui arrivait de faire avec Amy quand les parents sortaient et lui demandaient de s’occuper d’elle. Les moments où sa petite sœur manque d’énergie sont ceux où elle la trouve la plus mignonne. Et là, cet instinct de grande sœur prête à chouchouter le plus jeune membre de la famille se réveille aux cotés d’Elie.

On pourrait, si tu veux.

Elle rigole, doucement. Bien sur ils ne peuvent pas rentrer dans la boutique et demander aux vendeurs de les laisser dormir au milieu des peluches, comme ça. Cette demande venue de très jeunes enfants auraient pu les faire sourire mais de deux adolescents certainement pas.

Il faudrait juste revenir plus tard et se cacher jusqu’à la fermeture. Elle étouffe un rire dans sa main. On pourrait ramener des affaires, comme des couvertures, des bonbons pour pas faire de miettes, et des gourdes!

Cette idée lui fait presque envie, déjà. Elle ramène son regard dans celui d’Elie. C’est un peu idiot comme idée, il va peut être en rire aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elie Christensen
 Greenery
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: C'est pas encore le temps d'être sage ✿ Elie   Dim 13 Sep - 20:26


On pourrait.
Elie a un sourire qui lui déchire les joues. Timide, d'abord, puis plus large lorsque ses yeux s'allument. Effie est très sérieuse, même si elle rit. Et elle a un plan ! Diabolique, derrière ses airs de fille trop sage. S'infiltrer la nuit dans une boutique, ça ressemble à un rêve d'agent secret en devenir. Mais ça ressemble surtout à un super plan.

« Il faudrait qu'on passe par la porte de derrière. Si on se ramène avec nos gros sacs ils vont se douter de quelque chose. »

Déjà qu'ils ne passent pas inaperçus, ces deux là. Seuls, oui. Ils se fondent dans le décor. Mais les deux ensemble, c'est une autre histoire. Ça fait se retourner les gens sur leur passage, comme une vision particulièrement rare. Duo d'animaux exotiques aux couleurs délavées.
Elie est parti, ça y est. Il voit déjà la scène, imagine déjà une pyjama party illégale au milieu d'un amas de peluches. Il ramènera sa lampe torche et des livres et ses peluches à lui. Et des gâteaux, des sablés qui font pas de miette et des sucettes à la fraise. Oh ! Et pourquoi pas sa gameboy ? Si il la retrouve. Et qu'il trouve des piles. Et que la poussière ne l'a pas détruite. Elie ne joue jamais aux jeux video, en fait.

« Rendez-vous dix minutes avant la fermeture ? Je vais ramener plein de trucs. »

Si Elie donne des horaires, c'est que l'affaire est sérieuse à ses yeux. Un peu désolé de couper court à leur après-midi, mais ravi à l'idée de prolonger la soirée. On verrait presque l'enfant agité se réveiller derrière ses yeux gris de grande personne.

---------

Et le rendez-vous est donné, et Elie est au rendez-vous. Habillé pas comme tous les jours, cette fois. Plutôt comme une genre de hippie en mission commando. Le pantalon trop large et trop doux couvert de motifs colorés. Les chaussures/chaussons. Le tee-shirt foutrement ridicule avec un chat sur fond rose. Style pyjama qu'on pourrait qualifier de hipster. Elie aurait de quoi défiler sur un tapis rouge. Et un grand sac à dos négligé ment jeté sur une épaule, rempli de sucreries et boissons et de quoi occuper pendant une nuit blanche.
Le soir est tombé et le soleil avec. Absence de soleil, plutôt. La nuit est presque plus lumineuse que la journée pluvieuse qui la précède. Elie guette l'arrivée d'Effie, qui le rejoint finalement là où il est posé : un coin de lampadaire près de la boutique.

« Ils sont en train de ranger. Ils regardent pas. On y va ? »

Grand sourire d'enfant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effie Ashen
 Greenery
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 17/06/2013
Âge du personnage : 16 ans
Section : Greenery
Classe : G

MessageSujet: Re: C'est pas encore le temps d'être sage ✿ Elie   Jeu 3 Déc - 14:48


Si elle s’était attendue à ça!  Mission acceptée, les soldats faisant marche arrière pour se préparer au combat. Quand Effie retrouve sa chambre, elle est un peu déboussolée. Comment on se prépare pour une pyjama party interdite? Elle enlève ses bottines déjà, son collant, puis sa jupe. Et reste en culotte au milieu de la pièce. Bon. Quoi mettre? Et quoi apporter, aussi? Il y a une chemise en nuit en boule au pied de son lit mais non, elle ne va pas prendre ça. Il lui faut un autre pyjama, passe-partout si possible, et un sac où mettre une couverture et d’autres trucs pour survivre à la nuit.

Une fois changée, Effie ne saurait dire si elle est mieux ou pire qu’en journée. Est-ce que son bas de pyjama à poids de différents roses passe pour un pantalon un peu large mais acceptable pour sortir? Elle a cachée le haut assorti avec un gilet long, mais est-ce que ça ne lui donne pas une allure bizarre d’endormie qui a eu la flemme de s’habiller? Devoir passer dans les couloirs de l’école comme ça… Si quelqu’un la voit…

Bah, surement qu’il se dirait qu’elle est encore trop mal pour s’habiller comme une personne civilisé. Ses derniers temps, elle avait gagnée une nouvelle réputation, qui la mettait mal à l’aise une partie du temps et qu’elle ignorait superbement le reste.

Un sac en bandoulière sur l’épaule avec son kit de survie à l’intérieur; et elle est partie!

Elle se sent ridicule et excitée lorsqu’elle quitte le bâtiment et parcoure les rues de la ville avec seulement la lumière des réverbères et des boutiques encore ouvertes pour l’éclairer. Un peu comme si elle était redevenue une petite fille et désobéissait à ses parents pour aller faire des bêtises avec son meilleur ami. En espérant toutefois qu’il n’y aura personne pour les gronder.

Elie est là, comme un alien arrivé récemment sur terre et ne sait pas encore bien comment on porte des vêtements pour passer inaperçu dans la masse. Ça la fait rire et elle le rejoint en sautillant. Là, tout de suite, Effie doit avoir huit ans d’âge mental. Et ça fait du bien.

En associés de crime, ils s’échangent quelques mots tout bas pour savoir à quel moment ils démarrent l’infiltration. Ça y est: la seconde idéale. Effie passe devant, tenant la main de son alien pour s’assurer qu’il soit toujours là. On ne sait jamais: il serait capable de s’envoler.

Tous deux passent par la porte de derrière et atterrissent dans une pièce qui doit servir de dépôt au vu du nombre impressionnant de cartons de toutes tailles. Ils se cachent, accroupis, derrière un amas de cartons quand quelqu’un approche. Le cœur d’Effie bat très fort. On entend des voix, la personne pose quelque chose et repart.

La porte est restée entre-ouverte, avec juste suffisamment d’espace pour voir ce qu’il se passe dans le magasin. Ils se déplacent et observent afin de trouver le moment idéal pour sortir et le coin parfait où aller se cacher. Le moment se révèle être quand les employer vont dans une autre pièce du fond qui doit servir de vestiaire selon les voix qui viennent de parler de retirer l’uniforme du magasin. Les deux affreux criminels en profitent pour s'échapper du débarras et se jeter entre des peluches d’ours géant, avant de se recouvrir de plus petites peluches et s’empêcher de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elie Christensen
 Greenery
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: C'est pas encore le temps d'être sage ✿ Elie   Ven 22 Jan - 17:33


Effie, même dans cette tenue, réussit à conserver une certaine grâce, il décide. Elle a l'air d'une princesse qui avant de s'endormir pour cent ans, a eu le bon sens d'enfiler quelque chose de confortable. De quoi attendre son prince tranquillou sans avoir des marques de pli au réveil. Ils ont l'air de deux personnes très, très bizarres, encore peu familières avec les conventions sociales. Elie sourit, parce que les conventions sociales, il s'en fiche.

Elle l'entraîne a l'intérieur, prenant la tête de leur opération commando avec beaucoup de sérieux. Et il suit docilement et sans un bruit. C'est excitant, effrayant, ça fait comme un rush d'adrénaline. C'est le genre de choses qu'on fait dans les films et pas dans la vraie vie. Ici, la bande son, il la joue dans sa tête pour rendre la scène plus crédible et héroïque. Pour un peu, il lâcherait la mélodie à haute voix, mais il ne faut pas : c'est une mission de discrétion !
Un tas de peluches fait office de cachette. Ils s'en recouvrent et attendent, tentant d'étouffer leurs rires dans la douceur du coton. Les peluches sentent le chaud, les fruits et pour certains, l'odeur des enfants venus jouer avec dans la journée. C'est l'odeur du bonheur.

Les bruits de la discussion des employés se font plus distants. Puis les lumières s'éteignent toutes au plafond dans un claquement, des clefs tournent dans une serrure. Puis plus rien. Une tête blonde émerge du tas de peluches, puis une autre. Elie regarde Effie, et cette fois, rit franchement, parce qu'ils ont réussi ! Ils sont officiellement enfermés pour la nuit, dans le Teddy Bear Paradise. Le rêve de tout gamin. C'est eux, maintenant, les gamins. Il s'extirpe du tas, tend une main à sa sœur de cœur pour l'en sortir aussi.

« C'est à ce moment que les peluches et les jouets reviennent à la vie, normalement » il chantonne presque. « C'est flippant. »

Mais rien ne bouge. C'est vrai que c'est flippant, dans ce noir. Elie s'accroupit, pose à terre son immense sac de randonnée pour sortir son butin. Deux lampes torches, des piles de rechange, une thermos de chocolat chaud, deux paquets de guimauves, une tablette de chocolat aux noisettes, une de ses peluches personnelles, une Nintendo ds allumée sur sa partie d'animal crossing, et une grosse couverture à pois. Avec l’enthousiasme réjoui d'un enfant après son couvre-feu, il s'applique à tendre cette dernière entre deux rayons pour leur faire une tente. Les lampes torches illuminent de l'intérieur leur abri de fortune. Elie balance pèle mêle des tas de peluches à l'intérieur, avant de se jeter dessus. C'est chaud et moelleux.

« Je pourrais dormir toute ma vie. » Il déclare. Puis, l'air d'en connaître un rayon, il fixe Effie. « Je crois qu'à ces trucs là, on est censés parler de trucs d'adolescents. De ragots et d'amour. » Mais Effie, elle, ne veut sûrement pas parler d'amour. « Ou alors, raconter des histoires qui font peur. »

Effie écrit beaucoup, dans tous ses carnets, Elie le sait. Il lui en a déjà acheté un, de carnet, un bleu avec des nuages dessinés dessus. Il a jamais lu ce qu'elle décrivait là dedans, en fait. Jamais demandé. Mais il suppose qu'il s'agit d'histoires. Elle doit être douée, du coup, pour raconter des histoires.
Il se redresse, assis en tailleur dans les peluches, un sourire d'anticipation peint sur sa bouille retombée en enfance.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effie Ashen
 Greenery
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 17/06/2013
Âge du personnage : 16 ans
Section : Greenery
Classe : G

MessageSujet: Re: C'est pas encore le temps d'être sage ✿ Elie   Mer 18 Mai - 6:56



C’est fou qu’ils aient réussi leur coup. Effie en revient à peine. Elle a maintenant "réussir à se faire enfermer dans un magasin de peluches" à écrire dans son carnet des choses pas banales de la vie. Et ce n’est même pas une catégorie qu’elle rêvait d’y mettre!

Son compagnon de bêtises rit. Fort. Elle le regarde stupéfaite et puis se met à rire aussi. Ça lui fait du bien. C’est comme s’ils avaient réussit à infiltrer un nouveau monde, un univers interdit. Ici, probablement tout est possible. Elle prend une des peluches dont elle s’était recouverte pour se cacher plus tôt, et la serre dans ses bras.

Ce soir ne sera pas comme les autres. Cette nuit leur appartient et tout est permis!

Elie lui raconte un scénario à la Toys Story où les jouets se mettent à bouger, mais fini sa remarque sur un « c’est flippant » pas très crédible avec sa voix chantante. Effie ne peux pas s’empêcher de sourire. Ça faisait un moment qu’elle n’avait pas sourit comme ça, avec ses lèvres étirées au possible, et ses yeux plissées, et cette impression que… Oui, à cet instant précis, tout va bien. Il n’y a rien sur quoi s’inquiéter. Même si les peluches se mettent à danser, ça ne leur fera que plus de compagnie!

Elle regarde Elie leur fabriquer un abris à partir d’une couverture, comme s’ils étaient dehors à faire du camping. Effie aurait pu se proposer de l’aider mais avait cette fois envie de le regarder faire. Juste pour voir comment il se débrouille. Ou pour garder la peluche plus longtemps dans ses bras. Ou elle ne sait pourquoi.

Puis, quand il a fini son aménagement, s’allonge prêt de lui. Elle s’attendait à ce qu’il ne parle pas pendant un moment. Qu’il reste juste là, satisfait de son travail, à profiter d’être bien à l’aise pour fermer les yeux et rêver éveiller. Mais il se tourne vers elle et lui demande une histoire.

Elle croit. C’est bien ce qu’il fait? Il attend qu’Effie lui en raconte une? Une qui fait peur en plus? Il est sérieux? Whoa!

Effie qui n’en reviens pas, la bouche et les yeux grands ouverts.

Des histoires, oui, bien sur, elle en a. Des tas. Mais en ce moment… Elle n’arrive plus à écrire en ce moment. Elle n’arrive plus à se poser et profiter de l’instant, comme… Comme maintenant, tiens.

Elle ferme les yeux. Respire. Expire doucement. Quand elle ouvre à nouveau les yeux Effie s’est relevé, et l’attend en souriant. Pour lui elle doit pouvoir. Elle réfléchit un instant. Repense à tout ce qu’il s’est passé aujourd’hui, à l’endroit où il se trouvent, et à ce qu’elle ressent. Ce n’est pas dur. Elle fait ça naturellement, comme on mange, comme on cligne des yeux.

Allez, on se lance!

C’est l’histoire d’une fille… Qui n’était jamais satisfaite de se qu’elle avait. Ses parents avaient beau lui offrir tout ce qu’elle désirait, ses amis pouvait l’emmener partout où elle voulait… À la fin de la journée elle soupirait toujours, le regard vide, et la tête ailleurs. Personne ne savait quoi faire pour elle.

Elle inventait, au fur et à mesure. Petites pauses entre chaque phrases. Situation initiale, trouvée. Mais après? Comment faire pour tourner ça en histoire qui fait peur? Effie ne sait pas trop, espère un peu que ça se fera tout seul.

Un jour… Elle entra dans une boutique étrange où le vendeur lui annonça que tous les objets à vendre avaient des propriétés magiques. La fille regarda chaque bibelot avec une curiosité qui périssait vite. Jusqu’à… Ce qu’elle croise son reflet dans un miroir. Mais ce n’était pas vraiment elle. Une autre fille se trouvait de l’autre coté de la glace. Qui lui ressemblait énormément, mais ses cheveux étaient coiffés différemment et ses vêtements étaient d’un tout autre style.

Effie lève les yeux pour trouver ceux d’Efie. Ça va, toujours là? Pas aussi facilement désintéressé que la fille de l’histoire? Bien. Continuons.

Quand elle interrogea le vendeur il lui sourit en haussant les épaules. Il dit tout bas en s’éloignant lentement « On dit qu’il s’agit d’un soi d’un autre univers. » alors la jeune fille lui demanda quel en était le prix et tout ce qu’elle put tirer de lui fut un rire. Vexée, elle s’en alla. Mais ne pouvant oublier cette autre elle, elle revint la voir chaque jours. L’autre ne semblait pas la voir. Le miroir ne marchait que dans un sens.  L’autre avait une vie très différente de la sienne. Très peu d’amis qui n’avaient pas toujours le temps d’être avec elle, et des parents pas très intéressés qui n’avaient pas trop d’argent à dépenser pour elle. Pourtant, l’autre souriait.

Et qu’est-ce qu’il se passe après ça? Toujours aucune ressemblance avec une histoire d’horreur. Comment on écrit une histoire d’horreur d’abord? Effie sait pas trop. A plus l’habitude d’écrire des contes pour enfants. Mais elle s’accroche. Elle doit pouvoir y arriver!

_ Chaque jour, dans la boutique bizarre, la fille se posait devant le miroir, et regardait dedans pendant des heures, comme hypnotisée. Et chaque jour elle ressentait plus. Elle n’était plus seulement lasse, mais fascinée, amusée, exaspérée, ennuyée, choquée… Et jalouse. L’autre n’avait quasi rien et pourtant tellement plus qu’elle. Pourquoi ça? Pourquoi ne pouvait-elle pas être simplement heureuse comme l’autre? Pourquoi était-elle tombée dans le mauvais univers?

Effie passe sa main dans ses cheveux. Elle veut finir cette histoire au plus vite avant que ça ne devienne n’importe quoi. C’est peut être déjà trop tard. Mais une chute, vite!

Furieuse, la fille fit tomber le miroir qui se brisa au sol. Puis resta immobile. Regretta son geste tout de suite. Non, ce n’est pas ce qu’elle avait voulu! Elle appela le vendeur à l’aide mais ne le trouva nulle part. Tout lui semblait soudain plus sombre. Quelque chose n’allait pas. Elle essaya de ramasser les morceaux dans l’espoir de les recoller et que tout soit comme avant. Mais la glace ne reflétait plus rien. Ce n’était plus que des éclats noirs. Même les vitres de la boutiques étaient devenus noirs et ne laissait plus vu sur la rue. La jeune fille se rua vers la porte et essaya de l’ouvrir, en vain. Son univers s’était refermé à l’espace de la boutique seulement.

Silence.

Qu’est-ce qu’elle venait de pondre.

Effie se cacha le visage de ses mains. C’était même pas flippant au final, et elle n’était pas sure elle-même que son histoire ait un quelconque sens.

Ha ha, ok, je suis pas très douée pour ce genre d’histoires, te moque pas! Hmm… À toi maintenant?


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est pas encore le temps d'être sage ✿ Elie   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est pas encore le temps d'être sage ✿ Elie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Combien de livres lisez-vous en même temps?
» DC ANTHOLOGIE : JLA – LA FIN DES TEMPS
» Votre Emploi du Temps année 2009/2010
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
» Que faire lorsque le temps est pourri !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Acrylique - Le village :: Teddy Bear Paradise-